In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise 

question

Vous avez envie de vous lancer en franchise mais vous hésitez encore entre la création d’un nouveau projet et la reprise d’une affaire déjà existante ? AC Franchise vous éclaire sur le sujet en répondant à 5 questions que vous vous êtes certainement déjà posées.



1- Y-a-t-il une différence entre une reprise classique et une reprise en franchise ?

La reprise classique implique 2 parties prenantes : l’acheteur et le vendeur. Alors que dans le cadre d’une reprise en franchise, un 3ème parti, et pas des moindres, est également impliqué : le franchiseur.
Étant donné que l’entreprise en franchise est liée par contrat au franchiseur, celui-ci doit donner son consentement afin que la cession puisse avoir lieu.

2- La franchise peut-elle être cédée à n’importe qui ?

Le contrat de franchise comprend une clause d’intuitu personae, c’est-à-dire que le contrat est conclu en considération de la personne. Lors de la cession, l’ancien contrat de franchise est annulé pour laisser place au nouveau.
L’acheteur, donc le franchisé repreneur, devra nécessairement répondre aux exigences du franchiseur, comme c’est le cas lors d’une création de franchise. Par conséquent, la franchise ne peut pas être cédée à n’importe qui.

3- Est-ce que la reprise coûte plus cher que la création ?

Reprendre une franchise implique la reprise d’une affaire qui roule déjà. Son franchisé a travaillé dur durant des années pour arriver où il en est aujourd’hui. Son entreprise dispose d’une équipe bien rodée et maîtrisant le concept, a déjà un nombre important de clients fidèles et génère bien évidemment du chiffre d’affaires.
Tous ces atouts, dont on ne bénéficie pas dans le cas de la création d’une nouvelle franchise, ne sont bien évidemment pas gratuits. C’est pour cette raison qu’une reprise de franchise coûte généralement plus cher qu’une création.

4- Entre la création et la reprise, laquelle est moins risquée ?

Dans l’entrepreneuriat, que ce soit en franchise ou en tant qu’indépendant, le risque 0 n’existe pas.
Mais il est vrai que lorsqu’une entreprise est déjà en activité, comme nous l’avons déjà précisé, votre point de vente bénéficie déjà d’une certaine notoriété, a déjà des clients fidèles et une équipe compétente capable de faire tourner correctement votre commerce. La continuité du succès dépendra donc surtout de votre aptitude à manager correctement votre affaire.
Lors d’une création, par contre, tout est encore à faire. Les risques sont donc bien plus importants.

Ceci dit, lorsque vous reprenez une entreprise déjà existante, vous avez la possibilité d’évaluer sa performance en vous appuyant sur des chiffres concrets. Votre analyse vous encouragera, ou pas, à sauter le pas.

Lire : Reprise en franchise, quels sont les risques ?

5- Quel est le projet qui prend le plus de temps ?

Si vous avez déjà commencé à faire des recherches pour la reprise d’une franchise, vous avez certainement remarqué que les franchiseurs ne le crient pas sur les toits lorsqu’ils disposent d’une opportunité de cession, pour la simple raison que ce type de transaction se fait généralement au sein d’un cercle restreint, qui ne dépasse pas le franchiseur, ses franchisés et leur entourage proche.
La recherche d’une telle opportunité peut donc prendre beaucoup de temps. Mais une fois que vous aurez déniché l’oiseau rare, la procédure de reprise sera bien plus courte que celle nécessaire lors d’une création. Un projet de reprise prend donc moins de temps qu’un projet de création.

Start typing and press Enter to search

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.