logo_customer_bestwestern

Le groupement Best Western vient de signer un partenariat avec BPI France lui permettant d’aider ses membres dans leurs projets de financement à travers un fonds de garantie doté de 2 millions d’euros.

Acquisitions, rénovations, mise aux normes par rapport au nouveau système de classement hôtelier ou aux nouveaux équipements technologiques…, les besoins financiers des hôteliers sont multiples et ils n’obtiennent pas toujours une réponse favorable de la part des banques.

Grâce à ce partenariat, Best Western propose à ses adhérents une assistance sur trois points :

  • pour monter un dossier de crédit (business plan, amortissements, etc.), la chaîne apporte son savoir-faire
  • pour ajouter de la crédibilité à celle du porteur de projet, la chaîne ajoute celle de la marque.
  • pour compenser le manque de fonds propres, la chaîne amorce le financement.

Un fonds de garantie vient d’être crée, abondé à parts égales par Best Western France et la Banque Publique d’Investissement. Doté de 2 millions d’euros aujourd’hui, il va permettre d’accorder des « prêts de développement aux hôteliers pour un montant de 100.000 à 200.000 euros » a précisé Martial Rozier, de la direction du financement de BPI France. En contrepartie, les hôtelliers doivent être associés à des fonds propres ou des prêts d’autres banques à hauteur de 50% a minima. Autre avantage : les bénéficiaires de ces « prêts patients » sur 7 ans peuvent débuter le remboursement au bout de trois ans.

C’est le comité d’investissement interne de Best Western (trois hôteliers et deux membres du conseil d’administration) qui est en charge de la validation des dossiers. Avec une capacité d’emprunt de 7,5 millions d’euros, le fonds représente des possibilités « pour environ un quart du parc hôtelier de Best Western France », a souligné Pierre Salles, président de la cooperative. « En contrepartie, l’hôtelier s’engage à rester fidèle à la marque pendant 7 ans. »

Source : Le Quotidien du tourisme

Start typing and press Enter to search