In Mot d'expert, Presse

Source : Observatoire de la franchise

Accompagnement, animation, assistance…Le fonctionnement inhérent à la franchise fait de ce modèle d’entrepreneuriat une formule particulièrement résiliente en temps de crise.

Chaque année, à l’occasion de l’Enquête annuelle réalisée par la Banque Populaire en collaboration avec la Fédération française de la franchise, les franchisés se montrent optimistes et se déclarent mieux armés que les indépendants pour réussir. Cela a pu se démonter une nouvelle fois lors de la crise sanitaire qui a durement impacté le pays. Partout en France, les franchisés ont été épaulés par des têtes de réseau actives et innovantes qui leur ont permis de mieux surmonter cette crise d’ampleur inédite.

Des franchisés prompts à s’adapter

Les franchisés Au Bureau, accompagnés par la tête de réseau, se sont rapidement adaptés. Si certains établissements du réseau proposaient déjà la livraison à domicile, elle s’est largement déployée dès le 2 juin partout au sein de l’Hexagone, complétée le Click&Collect. Avec une idée : permettre aux clients de retrouver tout l’univers Au Bureau en 20 min à récupérer directement en restaurant ou à domicile avec la livraison sans contact. « Au Bureau c’est une expérience client unique, conviviale et authentique dans des lieux de vie chaleureux où il fait bon vivre pour rester entre amis ou entre collègues et en famille de 0 à 99 ans. Nous n’avons pas changé, mais nous nous sommes adaptés pour vous permettre de vivre la même expérience client qu’avant en toute sécurité», expliquait récemment Charles Dorémus, Directeur Général d’Au Bureau.

Au sein du réseau L’Adresse, les habitudes ont aussi été bousculées. Avec l’ensemble des agences fermées durant le confinement, il a fallu trouver des solutions pour continuer l’activité malgré tout. Au-delà du respect des règles sanitaires, l’enseigne a lancé un nouveau service : la visite virtuelle, évitant de se déplacer apportant un réel avantage aux clients n’habitant pas dans la région où ils souhaitent acquérir un bien. « Le digital apporte également plus de confort et de flexibilité aux clients de l’Adresse en leur donnant la possibilité de visiter plusieurs biens sans se déplacer, la visite s’effectuant depuis chez soi, avec une vision qualitative et optimisé à 360° du bien », indique-t-on au sein du réseau.

Autre exemple, chez YellowKorner, tête de réseau et affiliés se sont montrés unis pour faire face à la crise. L’enseigne s’est démenée pour accompagner au mieux ses partenaires affiliés et a travaillé en étroite collaboration avec ses avocats pour

Des résultats encourageants

Chez Noblessa Cuisines, les franchisés et la tête de réseau ont prouvé leur capacité à s’adapter. Durant le confinement, tous les adhérents sont restés à distance à la disposition des clients pour gérer leurs projets et leur envoyer des projections en 3D. Ainsi, l’enseigne a pu conserver un bon lien avec ses clients. Au final, le réseau a conservé 20 % de son activité en avril, un mois durant lequel l’ensemble des magasins étaient fermés. Une belle performance qui mérite d’être soulignée.

« La majorité de ma clientèle est revenue, plus fidèle que jamais »

Quelques semaines après le déconfinement, Maryline Heuret, franchisée dietplus à Muret, près de Toulouse depuis 3 ans et demi, porte un regard très positif sur son activité. « La franchise nous a très bien accompagnés. Elle nous appelait régulièrement et a mis en place des actions à destination des clients. Pendant le confinement, le suivi s’est fait par téléphone et les livraisons se sont poursuivies grâce au paiement en ligne, mis en place par dietplus. La majorité de ma clientèle est revenue, plus fidèle que jamais, et sans prise de poids à déclarer, d’ailleurs. J’ai retrouvé des anciens clients mais également trouvé des nouveaux !« 

Au plus près du terrain, la Fédération française de la franchise (FFF) a publié un rapport d’enquête suite au déconfinement. Il apparaît une tendance optimiste sur la reprise, avec néanmoins des disparités entre les secteurs. Réalisée auprès de 203 personnes (franchiseurs et franchisés), l’étude montre que 68,5% d’entre eux pensent surmonter la crise, alors que seulement 2% ne pense pas survivre à ce bouleversement. Mieux près de 89% gardent le moral. Résilients et optimistes : les acteurs de la franchise restent unis pour réussir ensemble.

Start typing and press Enter to search

Jeans