In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

Pour choisir le franchiseur aux côtés duquel vous allez vous engager pour quelques années, il est primordial de prendre connaissance de ses chiffres: chiffre d’affaire, résultats, endettement, rentabilités des sites pilotes… Tous ces chiffres vous permettront de connaître la santé du réseau et vous donneront aussi une idée sur les résultats que vous pouvez espérer atteindre. Sachez, par ailleurs, que la Loi Doubin impose au franchiseur de vous communiquer ses chiffres, aucune raison donc de vous inquiéter. Vous aurez en main toutes les données chiffrées nécessaires pour prendre votre décision de rejoindre, ou pas, le réseau !

Les chiffres, votre 1er allié pour choisir le bon franchiseur !

D’abord, il faut savoir que les chiffres d’un franchiseur sont le meilleur outil pour dessiner un portait réaliste de la santé de l’entreprise, qu’il s’agisse d’un réseau récent ou ancien, petit ou assez développé.
Et tout le monde doit avoir droit aux mêmes faveurs. Il ne faut pas vous dire que les grandes enseignes n’ont pas besoin d’être étudiées de près. Non, tout doit être passé au peigne fin.

Par exemple, certains réseaux succursalistes, face à une baisse de performance, choisissent de franchiser leurs points de vente car les franchisés ont souvent la réputation d’être des entrepreneurs motivés à l’idée de faire réussir leur projet, contrairement à des salariés qui perçoivent simplement un salaire, quelque soit l’état de l’entreprise.
Dans ce cas de figure, il faut bien étudier s’il y a eu des pertes et de quelle ampleur.

Par ailleurs, sachez que même si vous savez lire un bilan, il est toujours recommandé de faire appel à un expert-comptable qui soit bien évidemment spécialisé en franchise car il est mieux disposé à connaître les astuces des franchiseurs.
Une fois que vous aurez lu le bilan, vous pourrez bien sûr demander au franchiseur de vous éclairer davantage sur les points restés encore flous.

Chiffre d’affaires et résultat

Au niveau du chiffre d’affaires, une analyse complète doit se faire. Il ne s’agit pas juste de le connaître mais également de savoir où se situe l’entreprise en termes de CA par rapport à ses concurrents, comment ce chiffre d’affaires évolue-t-il depuis 2 ans (et plus) et quels sont les chiffres d’affaires des unités en propre.
Il faut aussi connaître la part du CA global du franchiseur provenant de cette activité, la part provenant de la vente de produits aux franchisés et la part que représentent les droits d’entrée, royalties et prestations de services vendues aux franchisés.

Pour ce qui est du résultat, il doit être positif. Du moins, il ne faudrait pas que les pertes soient récurrentes au risque que le franchiseur devienne incapable de développer son réseau, voir même l’animer!

Cependant, selon les experts, il est normal que l’entreprise d’un franchiseur débutant présente une situation quelque peu fragile sur le plan financier. Cela s’explique par les nombreuses dépenses qui ont été nécessaires pour la mise en place du concept et qui n’ont pas encore pu être compensées par l’activité qui vient tout juste de démarrer.
Cette situation doit bien évidemment être provisoire et donner suite à un retour à la normale.

Lorsque vous procèderez à l’analyse du résultat du franchiseur, il est fort probable que plusieurs questions viennent vous tarauder l’esprit, qu’il ne faudra pas hésiter à lui poser:

  • Quelles marges le franchiseur prélève-t-il sur la vente de ses produits aux franchisés s’il est fabricant?
  • Quelles commissions perçoit-il éventuellement des fournisseurs?
  • Partage-t-il ses remises de fin d’année (marges arrières)?

Les autres chiffres importants à analyser

Il est également très important de connaître et d’analyser les chiffres suivants:

  • Les capitaux propres
  • Les sommes mises en réserve, nécessaires pour financer en permanence l’évolution du concept
  • Les dettes, comment évoluent-t-elles ?
  • Les créances clients, ne révèlent-elles pas de mauvais paiements de la part des franchisés ?
  • La masse salariale, concorde-elle avec les besoins d’un réseau en termes de développeur, d’animateurs? N’est-elle pas excessive ?

N’hésitez pas à rencontrer des franchisés !

Dans certains réseaux, il arrive que les sites pilotes du franchiseur soient rentables et que les unités franchisées le soient mois, voire pas du tout. Il est aussi possible de se retrouver en face d’une société de franchiseur en bonne santé financière alors que le réseau de franchisés est agonisant.

C’est pour cette raison qu’il faut demander à voir les comptes de 2 ou 3 unités pilotes et de plusieurs unités franchisées ayant déjà au moins 2 ans d’activité.

Enfin, n’hésitez pas non plus à rencontrer des franchisés du réseau. Les comptes rendus de leurs expériences pourraient même être décisifs dans votre prise de décision.

Start typing and press Enter to search