In Mot d'expert, Presse

Source : Les Echos Solution

Le rôle des pompes funèbres aura été d’autant plus éloquent ces derniers mois, que les regards se sont tournés vers les réseaux de franchise spécialisés dans le secteur funéraire. Macabre pour certains, légitime au regard des besoins pour d’autres, les pompes funèbres en franchise apparaissent pourtant comme une valeur pérenne. Voici ce qu’il faut savoir si vous envisagez de rejoindre un réseau de pompes funèbres en franchise.

Se former aux métiers du funéraire

Au-delà des modalités habituelles de reprise d’entreprise ou plus largement de l’entrepreneuriat, rejoindre un réseau de franchise de pompes funèbres nécessite d’appréhender au préalable l’environnement funéraire. En effet, la vocation première des opérateurs funéraires est d’accompagner les familles endeuillées à rendre un dernier hommage à leur proche décédé, tant dans les premières démarches que dans la préparation des obsèques, du choix du cercueil à l’hommage funéraire… Aussi bien les spécificités du vocabulaire que les qualités humaines utiles à cette étape de la vie, mais également les codes de ce secteur spécifique, doivent être maitrisées.

A ce titre, vocation depuis toujours ou reconversion professionnelle, un diplôme est requis. Pour l’obtenir, cela nécessite de suivre une formation professionnelle. De la même façon que pour exercer les fonctions de maître de cérémonie ou de conseiller funéraire, pour devenir dirigeant d’un établissement funéraire les formations se décomposent en deux temps afin de répondre aux exigences prévues par l’arrêté du 30 avril 2012 et par le décret du 30 avril 2012 relatif aux diplômes dans le secteur funéraire :

  • Une formation pratique en entreprise pour vérifier les capacités opérationnelles ;
  • Une formation théorique pour assurer les connaissances requises notamment sur les règlementations.

Il faut savoir que ces exigences de formation peuvent être acquises dans les 12 mois suivants la date de création de l’entreprise. Dans tous les cas, les réseaux de franchise d’établissements funéraires garantissent l’accompagnement à la création d’une agence et forment spécifiquement leurs franchisés à leurs produits.

Les règles spécifiques à connaitre

Qu’il s’agisse de rejoindre l’un des réseaux de franchise déjà affirmé sur le marché français ou un réseau en croissance, devenir franchisé implique, comme pour toute franchise, un aspect financier. Le paiement d’un droit d’entrée ainsi que des redevances sont à prévoir. Les montants peuvent variés selon les franchises, mais il faut compter environ 30.000€ de droits d’entrée.

Par ailleurs, il faut respecter la règlementation qui entoure les pompes funèbres. En effet, celle-ci dépend directement de la loi et des collectivités locales. Les principales lois à connaître sont la loi du 8 janvier 1993 ainsi que la loi du 19 décembre 2008, toutes deux relatives à la législation funéraire, instaurant notamment l’abolition du monopole communale des pompes funèbres.

De nombreuses mesures sont ainsi à prendre en compte telles que des délais, des précautions de mise en bière ou de transport des défunts, des autorisations et habilitations à obtenir auprès des maires pour les diverses prestataires funéraires… Si le schéma traditionnel est bousculé par la pandémie actuelle, il n’en demeure pas moins que leur encadrement reste prévu légalement de façon à s’adapter à la situation.

Enfin, des impératifs d’hygiène sont à respecter dans les locaux d’établissements funéraires, impliquant également des précautions pour les employés, en termes de vaccination et de tenue vestimentaire.

Start typing and press Enter to search