In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

question

Si la franchise connait autant de succès depuis tant d’années, c’est bien parce que ce modèle est aussi avantageux pour les franchiseurs que pour les franchisés. Le franchisé gagne le droit de réitérer un concept qui a déjà prouvé sa pertinence contre le reversement d’un droit d’entrée et de redevances, alors que le franchiseur a l’opportunité de développer rapidement son réseau et à moindre coût, à condition bien évidemment d’accompagner chacun de ses adhérents dans la réussite de son projet.

Le franchiseur, fondateur du concept

Le franchiseur est le créateur du concept, de l’idée à la modélisation. C’est celui qui a créé, testé, amélioré… afin de mettre en place un business modèle rentable et exploitable par des tiers, les franchisés.

Le franchiseur est dépositaire de la marque et du savoir-faire de son enseigne. Après avoir implémenté son concept dans 1 ou plusieurs points de vente pilotes, il décide, pour développer davantage son réseau, de transmettre son savoir-faire à d’autres entrepreneurs qui seront à la tête de points de vente déployant exactement le même concept.
Le franchiseur doit donc transmettre son savoir-faire et mettre à disposition de ses franchisés les process qu’il a établi et tous les outils qu’il utilise afin de leur permettre de réussir.

Plus le réseau se développe, plus sa notoriété grandit, un véritable avantage pour chaque franchisé.

En optant pour un développement en franchise, le franchiseur a l’opportunité de développer son réseau plus rapidement et avec moins de ressources financières puisque chaque franchisé apporte son propre investissement pour lancer son point de vente.
En contrepartie du droit d’entrée et des redevances que le franchisé aura à reverser, le franchiseur devra offrir un accompagnement à la hauteur de ces dépenses et garantir sa réussite.

Le franchisé, entrepreneur réitérant le concept

Le franchisé est celui qui exploite un concept développé et concédé en franchise par le franchiseur.

Se lancer en franchise plutôt qu’en indépendant coûte certainement un peu plus cher mais permet surtout de diminuer les risques d’échec.
Grâce à la franchise, le franchisé ne lance pas un nouveau concept qui a autant de chances de réussir que d’échouer, mais réitère un concept qui a déjà réussi dans plusieurs points de vente, dans différents environnements, voire différentes villes.

En choisissant d’exploiter le concept et la marque d’un franchiseur, le franchisé s’engage toutefois à respecter les normes mises en place par le créateur du concept.

Il ne faut pas oublier que la franchise donne lieu non pas à une relation hiérarchisée mais à une collaboration entre 2 entités juridiquement et financièrement indépendantes.
Le franchisé est choisi par le franchiseur en se basant sur un dossier complet et en fonction de son profil. Le franchisé est d’ailleurs lié au franchiseur par un contrat signé en considération de la personne (clause intuitu personae).

Start typing and press Enter to search

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.