In Clients, Témoignages clients
Franchise Magazine

« La franchise n’a jamais cessé d’être, avec l’innovation, l’un des moteurs du développement de Midas »

Isabelle Mirocha, Responsable du recrutement des franchisés Midas

Midas a fêté ses 40 ans de présence en France en 2016. Quelle place occupe la franchise dans l’histoire de l’enseigne ?

Midas a ouvert son premier centre en France en 1976, et sa première franchise en 1979. Depuis, le modèle n’a jamais cessé d’être au cœur du développement de l’enseigne. Quand le Groupe Mobivia, très imprégné lui-même de la culture de l’entreprenariat, s’est intéressé au réseau, en 2004, c’était d’ailleurs aussi pour ça. La franchise est toujours, avec l’innovation, le moteur principal de Midas, puisqu’aujourd’hui seule une petite quarantaine des unités du réseau, sur 352 en tout, sont détenues en propre. Et que nous continuons à ouvrir une moyenne de 20 nouveaux centres franchisés chaque année..

Comment s’opère la sélection des candidats à la franchise Midas ?

On commence par se rencontrer en journée d’information. La matinée, que j’anime, est une immersion théorique dans la franchise Midas. Les candidats y découvrent notre entreprise, ce que nous faisons et comment nous le faisons. L’après-midi est consacrée à un entretien individuel, qui permet à l’équipe développement de jauger l’adéquation, ou la non-adéquation, d’un candidat avec notre modèle. Puis les retenus passent un nouvel entretien, cette fois avec une personne de l’animation, qui va entrer dans le dur de leurs compétences : quelle est leur approche du management, de la relation client ? Enfin, vient l’immersion, pendant deux jours, dans le centre d’un franchisé, si possible au profil proche de celui du candidat. L’occasion pour ce dernier de confronter sa vision du métier à ce qu’il est vraiment, au quotidien.

Combien de temps dure ce processus d’intégration ?

Entre le premier contact avec une personne et la validation de sa candidature, il se passe au maximum un mois et demi. Selon les cas, le candidat aura déjà, ou pas, signé son DIP ; il aura en général avancé en parallèle sur son emplacement et son financement. Suivant qu’il s’agit d’une reprise, d’une création ou d’une transformation, le projet mettra ensuite quelques semaines ou mois à se concrétiser pour de bon.

Quels profils recherchez-vous ? Qu’est-ce qu’un bon franchisé Midas ?

Le commerce, le commerce et le commerce ! Nos patrons doivent savoir expliquer, conseiller, rassurer mais aussi vendre et fidéliser. La dimension technique ne vient plus qu’en second lieu. Le franchisé idéal, c’est celui qui a compris que tout son business n’est lié qu’à une chose : le client. Quand il a intégré cela, son chiffre d’affaires suit. Le top 20 de nos centres n’est constitué que de gens qui ont le goût du service client et qui se décarcassent pour le satisfaire. Par ailleurs, autant je suis ouverte a priori à tous les profils, autant je veux être sûre que la personne va s’épanouir dans son rôle de franchisé, avoir le retour sur investissement qu’elle était venue chercher, et être pour Midas un bel ambassadeur.

“Nous accompagnons nos franchisés au quotidien, mais aussi pour les aider à préparer l’avenir”

Êtes-vous ouverts à la multi-franchise ?

Environ 20 % de nos adhérents sont multi-franchisés et exploitent entre 2 et 4 centres. En revanche, nous voulons que le franchisé commence par une unité, de manière à apprendre le métier et, surtout, à connaître les clients et leurs attentes. Il pourra, après deux ou trois ans, décider d’ouvrir une deuxième voire un troisième franchise. A condition d’avoir compris qu’il devra alors s’assurer de recruter les bons chefs de centres.

Centre Midas

Les jeunes et les femmes figurent parmi vos cibles ?

Absolument. Notre réseau compte 12 femmes à l’heure actuelle. Elles inspirent confiance, sont rigoureuses. Résultat : plusieurs figurent dans notre top 10. J’aimerais qu’elles soient encore plus nombreuses à nous rejoindre. Quant aux jeunes, nous les séduisons par notre modernité. Avec le diagnostic électronique, les tablettes tactiles, l’appli Midas Connect, notamment, ils s’y retrouvent en matière d’innovation, de technologie, de digital au quotidien. Et puis Midas accompagne, à travers l’accélérateur de business Via ID (incubation, financement et synergies variées), de nombreuses startups de la mobilité, de Drivy à Altermoove en passant par Ector ou Reezocar. Ça aussi c’est très séduisant pour eux.

Quels sont les principaux atouts de Midas en matière d’accompagnement aux franchisés ?

Notre principal point fort, c’est d’avoir 80 interlocuteurs disponibles pour les franchisés. Nous les accompagnons au quotidien, via notre plateforme téléphonique d’écoute, à la semaine, avec la lettre hebdomadaire Midas, pleine d’informations commerciales, d’actus, et mensuellement, par la visite de leur responsable secteur. Il y a aussi toute la formation – technique, management, commerce- qui est offerte chez nous, pour le franchisé comme pour ses équipes, et à volonté pendant 10 ans. Le franchisé est également très accompagné sur ce qui passera demain. C’est doute le rôle le plus important d’un franchiseur. Et ce qui fait notre attractivité.

Olivia Leroux

Franchise Magazine

Start typing and press Enter to search

Optimiser le pilotage de son réseau - Matinée d'échanges organisé par Synergee et In Extenso avec le témoignage de La Mie CâlineTémoignage de Bertrand Cormier, Directeur Général de Midas