In Mot d'expert, Presse

Source : Les Echos SOLUTIONS

La franchise face au coronavirus, comment gérer la situation ?

Les mesures de confinement se prolongent et impactent nécessairement les enseignes, à plus ou moins grande échelle et selon leur domaine d’activité. Entre restriction et solidarité, les réseaux de franchise ont plusieurs moyens de réagir. Comment gérer son réseau en tant que franchise dans ce contexte difficile ?

Incertitudes et réorganisation : appréhender les restrictions

Les réseaux de franchise sont aujourd’hui plus ou moins impactés selon leur secteur d’activité. Si les mesures de confinement doivent être respectées à la lettre, cela implique que nombre de franchisés ont vu leur porte se fermer : salles de sport, restaurants et fast-food, magasins, … Cette mesure radicale a parfois favorisé une réorganisation drastique et immédiate mais également l’inquiétude des chefs d’entreprise. Les uns mieux préparés grâce à leur service de livraison et leur équipement numérique, les autres plus démunis et dans l’incertitude.

Quoi qu’il en soit, les restrictions actuelles peuvent avoir des conséquences sur « l’après confinement » des franchisés qui, comme beaucoup d’acteurs économiques, seront rattrapés par la dimension financière. Il est donc important d’informer ses franchisés sur l’évolution et sur l’impact de la situation pour l’enseigne, eu égard aux mesures que celle-ci doit prendre. Le franchiseur doit montrer au franchisé qu’il reste présent pour l’accompagner à traverser cette crise, qu’il peut le conseiller sur l’aspect opérationnel mais aussi psychologique.

Adaptation et solidarité : apporter son soutien

Tant auprès de son propre réseau que des partenaires et organismes extérieurs, le franchiseur peut trouver à s’adapter pour participer à la gestion de cette crise qui n’est plus seulement sanitaire mais également économique.

Il peut apporter son soutien aux plus petites structures de son réseau, notamment celles dont l’activité sera le plus impacté (selon le rythme d’activité habituelle, la localisation, le chiffre d’affaires…). Ce soutien peut être financier, notamment pour les franchisés dont la trésorerie est moins solide. Par exemple, prévoir de reporter les échéances de redevances. Plus généralement, la Fédération Française de la Franchise et six autres Fédérations majeures du Commerce incitent aussi les bailleurs à faire preuve de solidarité à l’égard des commerçants, en appelant à une suspension du paiement des loyers et des charges en cas de fermeture du commerce, ou à une adaptation en cas de rentrées faibles d’argent.

Dans la mesure du possible, il est également opportun d’apporter son soutien aux entités externes au réseau. Le confinement et la détresse hospitalière actuelle ont ainsi fait émerger des initiatives solidaires. Plusieurs réseaux de franchise se sont déjà mobilisés. L’Observatoire de la Franchise recense les franchises engagées dans des démarches de solidarité, destinées tant aux professionnels de la santé qu’aux personnes confinées en situation défavorable. Souvent à l’échelle locale, des franchisés continuent leur activité (garde d’enfants, dépannage, préparation et livraisons de repas, conseils…), et s’adaptent aux seules nécessités en respectant les règles d’hygiène.

Ces différentes mobilisations participent par ailleurs à une consolidation du réseau et favorisent l’image d’une enseigne dans sa considération sociale.

Anticipation et relance : envisager « l’après »

Le fonctionnement « normal » des réseaux de franchises est à appréhender à moyen terme puisqu’il ne sera sans doute pas immédiat. Il convient donc d’anticiper dès maintenant ce moment qu’est l’issue du confinement. Quand certains évoquent un pic de croissance post-crise, d’autres prévoient une dynamique inverse pour leur activité. Il serait donc utile de préparer les enjeux prioritaires à venir, de faire le point pour constater les forces et les faiblesses de l’enseigne, et d’envisager par ailleurs l’accompagnement des franchisés dans ce contexte exceptionnel de relance de l’activité.

Ce futur proche implique également la prise en compte de facteurs évidents, tels que l’importance de l’innovation et de la dimension numérique. Le coronavirus peut être l’opportunité pour les réseaux de franchise de se renouveler et s’améliorer.

Source : Les Echos SOLUTIONS

Start typing and press Enter to search