In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

Malgré 2 années fortement marquées par la crise sanitaire, la Fédération Française de la Franchise a dévoilé un bilan assez prometteur, avec des indicateurs à la hausse, témoignant de la solidité du modèle de la franchise.

La franchise en chiffres en 2021

La Fédération Française de la Franchise réalise, depuis plus de 10 ans, le comptage annuel des réseaux commerciaux utilisant la franchise pour tout ou partie de leur développement.

En 2021, la franchise a confirmé son rôle de créateur de valeurs sur les territoires, en étant créatrice d’emplois et de valeur ajoutée sur les territoires où elle s’implante :

  • 1 965 réseaux de franchise, soit +2 % vs 2020
  • 79 134 points de vente franchisés, soit +1.4 % vs 2020
  • 795 441 emplois directs et indirects, soit +15.4 % vs 2020
  • 68.8 M€ de chiffre d’affaires global, soit +7.7 % vs 2020 et +1.2 % vs 2019

« Force est de constater qu’avec plus de 50 ans d’existence en France, la franchise reste un modèle dynamique et pertinent. Mieux, la franchise prouve chaque jour qu’elle est un vrai moteur économique, social et sociétal. Elle demeure agile et attractive avec un nombre de points de vente franchisés comme un chiffre d’affaires global en augmentation constante. Ces indicateurs démontrent indéniablement sa force et ses atouts que nous continuerons de défendre : l’accompagnement, l’autonomie associée à la maîtrise des risques », explique Véronique Discours-Buhot, Déléguée Générale de la Fédération Française de la Franchise.

Principales tendances du secteur de la franchise en 2021

En termes de chiffre d’affaires par secteur d’activité, on obtient le trio de tête suivant :

  1. Alimentaire avec 24.13 milliards d’euros (-3.5 % vs 2020 et +0.3 % vs 2019)
  2. Équipement de la maison avec 8.99 milliards d’euros (+11.8 % vs 2020 et +14.2 % vs 2019)
  3. Commerces divers avec 6.75 milliards d’euros (+11.2 % vs 2020 et +4.9 % vs 2019)

On constate que les valeurs refuges observées avec l’arrivée de la crise sanitaire se confirment en tendances durables : l’alimentaire et l’équipement de la maison.
L’alimentaire est toujours en progression, après une année 2020 record alors que le secteur de l’équipement de la maison continue sa progression régulière confirmant ainsi l’envie des français d’investir dans l’amélioration de leur habitat.

En termes de nombre d’enseignes, il n’y a pas de changement concernant les 5 premiers secteurs du classement :

  1. Équipement de la personne avec 360 enseignes (-0.3 % vs 2020 et -5 % vs 2019)
  2. Alimentaire avec 219 enseignes (+4.8 % vs 2020 et +9 % vs 2019)
  3. Restauration rapide avec 210 enseignes (+1 % vs 2020 et -8 % vs 2019)
  4. Commerces divers avec 206 enseignes (+3.5 % vs 2020 et -2 % vs 2019)
  5. Services aux personnes avec 202 enseignes (+2.5 % vs 2020 et -8 % vs 2019)

Même chose au niveau du classement des secteurs en fonction du nombre de points de vente :

  1. Alimentaire avec 15 162 points de vente (-1.9 % vs 2020 et -2.1 % vs 2019)
  2. Équipement de la personne avec 9 197 points de vente (2.8 % vs 2020 et -5.7 % vs 2019)
  3. Services auto avec 8 607 points de vente (-8.6 % vs 2020 et -5.5 % vs 2019)
  4. Commerces divers avec 7 939 points de vente (+2.7 % vs 2020 et +2.5 % vs 2019)
  5. Restauration rapide avec 6 916 points de vente (+3.9 % vs 2020 et +8.4 % vs 2019)

La Fédération Française de la Franchise a également réalisé un classement des secteurs affichant une croissance à tous les niveaux comme vous pouvez l’observer dans le tableau suivant:

franchise-2021-secteurs-croissance-tous-niveaux

On peut faire les constatations suivantes :

  • Le secteur de l’immobilier continue d’afficher toujours de belles performances, comme c’est le cas depuis quelques années déjà.
  • La restauration à thème et la restauration rapide restent des secteurs en progression dans cette  période pandémique, preuve de leur capacité à s’adapter.
  • Le secteur de la coiffure et l’esthétique, qui n’a pas été épargné par la crise sanitaire, a retrouvé des niveaux de chiffres d’affaires supérieurs même à 2019.

Notons cependant que globalement, ces secteurs qui surperforment cette année étaient des secteurs particulièrement touchés en 2020 car considérés non essentiels.

Start typing and press Enter to search

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.