In Mot d'expert, Presse

Source  : AC Franchise

Sur le plan internationalle marché des produits surgelés génère 220 milliards de dollars et devrait afficher une croissance de 5.1 % d’ici 2023, pour atteindre 231 milliards de dollars de recettes. La France ne fait pas d’exception à la tendance avec ses 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Notons, d’autre part, que le secteur des produits surgelés a été boosté durant la période de la crise sanitaire et a affiché des ventes records durant 2020.

Le marché français des produits surgelés

Avec, en moyenne, 98.6 % des ménages qui achètent pour un budget annuel par famille estimé à plus de 223 euros, le marché français des produits surgelés pèse 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ce qui représente, en volume, près de 2 millions de tonnes de marchandises par an.

Les produits bruts, ayant une bien meilleure image que les produits ultra-transformés, sont l’un des piliers du marché du surgelé en France.

Les pommes de terre, sous toutes leurs formes, détiennent la 1ère position au niveau des ventes, soit 20.2 % des ventes du surgelé en France. Les légumes surgelés, détenant la seconde position des plus importantes ventes du marché dans l’hexagone, totalisent 19.1 % des recettes du secteur. Un succès que ne partagent pas les poissons, sauf le cabillaud qui est toujours plébiscité par les consommateurs. Les produits de la mer surgelés représentent d’ailleurs le segment le plus en recul de l’univers du surgelé en France depuis quelques années, suivi par le segment des viandes et charcuterie surgelées.

Du côté des plats préparés, qui généraient 5 milliards d’euros de recettes en 2019, les tendances sont contrastées :

  • Croissance de 7.6 % des produits apéritifs surgelés
  • Hausse de 5 % des ventes de pizzas surgelées en 2016
  • Croissance de 1.5 % des ventes des produits à base de pommes de terre
  • Hausse de 0.9 % des ventes des plats tout prêts
  • Recul de 3 % en 2016 pour les produits transformés contenant de la viande (bœuf, volaille, gibier…)

Pour ce qui est des glaces, le chiffre d’affaires a grimpé de 7.8 % en 2018, pour atteindre plus de 997 millions d’euros. Enfin, le pain affiche des ventes en hausse depuis plusieurs années.

Par ailleurs, bien que la crise sanitaire a eu des conséquences fâcheuses sur de nombreux secteurs d’activité, le marché des produits surgelés a, au contraire, affiché de belles performances.

La suite sur AC Franchise

Start typing and press Enter to search

Please accept statistics cookies to watch this video.