In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise 

Près de 40 % des Français qui souhaitent entreprendre choisissent la franchise. Pourtant, le frein principal demeure le montant de l’apport personnel. Si ce modèle d’entreprise permet d’accélérer et de sécuriser son projet, son coût reste élevé. L’aventure de la franchise peut se comparer à une expédition en haute montagne : le franchiseur est le guide et le piolet est votre capital. N’oubliez pas que le parcours du franchisé est parfois difficile. Si la franchise permet de bénéficier d’un accompagnement, de moyens pour développer son affaire et de profiter de la notoriété d’une marque, l’apport personnel reste essentiel. Mais il est possible de se lancer en franchise avec moins de 10 000 euros. Bonne nouvelle, non ?

Ouvrir une franchise, l’argent, le nerf de la guerre

Dans la perspective d’ouvrir une franchise ou un point de vente, la totalité des entrepreneurs se trouvent dans l’obligation de mobiliser leur épargne personnelle et d’emprunter auprès d’organismes afin de décupler leur apport personnel. L’argent reste le nerf de la guerre. En effet, dans certains secteurs d’activité à l’image de la restauration, l’investissement initial est très important. Le franchiseur exige en effet de ses franchisés de disposer d’un montant élevé avant de se lancer. Il existe, en revanche, des secteurs de niches qui permettent de démarrer à moindres frais.

La micro-franchise ou la franchise à moindre coût

Le modèle de micro-franchise permet de créer son activité avec un budget restreint. Moins « capitalistique », les franchises à moindre coût, quant à elles, ont un atout de taille pour les porteurs de projet qui ont des ressources limitées. Néanmoins, un investissement de départ réduit permet-il une activité rentable ? La réponse est : oui !
Ces concepts et modèles de développement permettent de se lancer avec moins de 10 000 euros d’apport. Cela permet aux candidats à la franchise qui n’ont pas beaucoup d’épargne, ou à ceux qui ne veulent pas engager un risque financièrement trop important, de parvenir à leur rêve d’indépendance. Si ces modèles de franchise sont attrayants, prenez garde tout de même à vous assurer que la tête de réseau est convaincante et qu’elle apporte suffisamment de garanties, de formation et qu’elle défend un concept rentable.

Les pièges à éviter

Certains concepts de franchise à moindre coût peuvent être trompeurs. Il faut faire attention, avertit Éric Luc, expert-comptable chez Fiducial, car certains concepts de franchise pâtissent d’une somme d’investissements à plusieurs étages : Vous pourrez par exemple commencer votre activité en solo de chez vous, mais au bout de six mois, vous devrez chercher un emplacement et recruter des collaborateurs ! Le candidat doit tout prendre en compte dès le départ. Le plus dangereux pour une entreprise qui démarre, c’est de se tromper sur les investissements totaux.

Lire aussi : Les 8 pièges à éviter avant de s’engager avec un franchiseur !

Quels sont les secteurs à moindre coût ?

On recense des modèles de franchise à faible coût dans le secteur alimentaire, du bien-être, de la maison ou même de la restauration rapide.
Un exemple dans le secteur alimentaire : le groupe Carrefour propose à travers les huit marques de sa branche dite de proximité (Carrefour Contact, City, Express, Montagne, Shopi, 8 à Huit, Marché Plus et Proxi), des coûts à la franchise régulés. Ces marques ont comme principe de fonctionnement un contrat de franchise classique en location-gérance. Ces modèles d’entreprise permettent d’ouvrir un point de vente en indépendant avec un budget réduit. Comptez un minimum de 7 500 euros d’apport personnel pour vous lancer et booster votre création d’entreprise.

La franchise à moins de 10 000 euros existe sur le marché. C’est possible de réussir et de lancer son activité avec un capital initial limité. Ce modèle de franchise donne autant de garanties que les franchises les plus onéreuses. Néanmoins, prenez le temps avec le site AC franchise de bien comparer ces enseignes avant le lancement de votre entreprise. Il faut prendre en compte l’investissement global, mener une étude de marché et obtenir des informations précieuses sur la redevance et les coûts de fonctionnement. N’hésitez pas à consulter nos services pour débuter dans la franchise avec moins de 10 000 euros.

Start typing and press Enter to search

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.