In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

Grande agglomération, ville moyenne ou bourg rural, la franchise se développe dans de nombreux départements sur des formats divers. Dans quelle ville s’installer ? Tout dépend de vos envies et du concept !

Selon les chiffres de la 15e enquête sur la franchise réalisée par Banque Populaire pour la Fédération Française de Franchise, en 2019, 26 % des franchisés étaient implantés dans l’Ouest de la France, 24 % dans le Sud Est, 21 % dans le Nord Est, 15 % en région parisienne et 13 % dans le Sud Ouest.
Hors Île de France, 34 % des franchisés étaient implantés dans des villes de 100 000 habitants et plus, 29 % dans des villes de 25 000 à moins de 100 000 habitants, 22 % dans des villes de 5 000 à moins de 25 000 habitants, et 15 % dans des villes de moins de 5 000 habitants. Au total, 25 % ont changé de région pour se lancer en franchise.

Ces quelques chiffres démontrent que la franchise ne se limite pas à un type particulier d’implantation. Et pour bien choisir la ville idéale qui saura donner toutes ses chances à votre future installation, quelques critères sont à respecter.

Quels critères pour choisir la ville idéale ?

Ils sont essentiellement de 3 ordres :

  • Un tissu économique et/ou associatif que vous connaissez bien : une forte implication dans le tissu économique et/ou associatif local est souvent un plus pour bien démarrer une activité en franchise. Le relationnel existant est un point d’appui non négligeable pour relayer l’ouverture d’un nouveau point de vente. La bonne vieille technique du bouche à oreille reste la meilleure des publicités pour trouver des clients. Cela est d’autant plus vrai si vous vous installez sur un secteur d’activité proche de votre ancienne activité. Par ailleurs, si vous connaissez le terrain, vous appréhendez mieux ses spécificités. Pour la phase de recherche d’un local, vous aurez ainsi plus facilement des informations de première main.
  • Une zone de chalandise suffisante et en rapport avec votre activité : en fonction des particularités du concept choisi, vous serez peut-être obligé d’opter pour une ville plus grande que celle où vous résidez actuellement. En effet, certains concepts sont plus urbains tandis que d’autres sont plus ruraux. La zone de chalandise doit correspondre aux spécificités des produits / services proposés. La composition CSP de la population est également à regarder de près. Certains produits qui se placent sur un créneau haut de gamme par exemple, doivent s’appuyer sur une zone de chalandise plus large pour capter plus de forts revenus.
  • Une saine concurrence : certaines villes sont déjà fortement équipées en points de vente franchisés. Autant que possible, mieux vaut éviter une concurrence trop frontale avec des enseignes aux produits / services similaires. Ceci est vrai surtout dans les petites villes où le marché restreint sera forcément divisé. Dans les grandes villes, la variété des enseignes renforce les choix des clients. L’effet de concurrence direct est ainsi très largement dilué.

Petite ville ou grande ville ?

Petites, moyennes ou grandes, toutes les villes ont du potentiel pour la franchise ! Tout dépend bien évidemment du concept ! En effet, certains franchiseurs développent des concepts plutôt orientés grandes villes tandis que d’autres au maillage plus fin, vont aller aussi sur des villes moyennes, voire des petites villes.
Outre la taille de la ville, le type d’emplacement (en centre-ville ou en périphérie, en zone commerciale, retail park) est important. Généralement, pour les concepts de petites boutiques alimentaires ou non alimentaires, le choix s’oriente plutôt soit sur un centre-ville dynamique, soit sur une galerie marchande de centre commercial. Quand le point de vente demande plus de surface (meubles, électroménager, jardinerie, etc), le choix s’oriente plutôt vers la périphérie de grandes villes ou de villes moyennes, soit en zone artisanale soit en zone commerciale de type retail park.
Plus encore que la taille de la ville, la zone de chalandise prime. Une ville moyenne entourée d’un halo de petites communes peut ainsi largement correspondre à un potentiel clients important.

Dans tous les cas, chaque concept est calibré par le franchiseur sur un type d’emplacement afin que le point de vente soit rentable. Au besoin, les franchiseurs déclinent des formats « allégés » en micro-franchise pour répondre aux envies de création plus petites, en milieu rural, ou dans des villes secondaires. L’exemple typique de cette multiplication des formats en fonction du potentiel clientèle est porté par la grande distribution alimentaire. La plupart des grands groupes de ce secteur proposent ainsi des formats supérettes urbaines, des supérettes rurales, des supermarchés pour les petites villes et des hypermarchés pour les villes plus importantes.

Si vous souhaitez rester dans votre ville d’origine, petite ou grande, pour créer en franchise, une étude de terrain s’impose avant de choisir votre enseigne. L’étude des enseignes déjà installées peut être un bon départ pour voir ce qui marche et ne marche pas dans votre secteur. Et si vous n’avez pas d’idée préconçue sur votre futur secteur d’activité, le listage des manques localement peut être un bon moyen d’orienter une recherche élargie de concepts !

Start typing and press Enter to search