In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

Se lancer dans la franchise est une conquête commerciale passionnante, mais qui n’est pas sans embûche. C’est une rencontre entre un franchisé et un franchiseur et elle nécessite de relever de nombreux challenges. Les aides financières à la création sont les bienvenues pour faciliter les premiers mois d’activité de votre franchise. Qu’il s’agisse de venir en complément de fonds propres du créateur ou de trouver les fonds pour aménager un local, approvisionner un fonds de roulement, les aides financières abondent. État des lieux des forces en présence !

Les aides à la création d’entreprise et de franchise

Pour s’aventurer dans le monde de la franchise, il est nécessaire d’avoir de l’argent ! Et souvent, pour le porteur de projet, le point de départ, c’est le montage financier de la création. Cela peut se révéler être un casse-tête.Vous serez certainement obligé de faire une demande de prêt auprès d’une institution bancaire. Il est donc important de savoir convaincre un banquier de financer sa franchise. Mais en France, nombreux sont les organismes qui viennent en aide aux créateurs d’entreprise. Elles participent au financement de la création d’entreprise, que cette dernière soit en franchise ou indépendante. Selon la nature du projet et de la situation initiale de l’entrepreneur, un dossier de demande d’aide peut être envoyé aux organismes qui suivent :

Bpifrance

Cet établissement public créé en 2012 offre des dispositifs d’aide aux créateurs d’entreprise. Bpifrance dispense aux bénéficiaires une garantie bancaire couvrant jusqu’à 200 000 euros de prêts dans le cadre d’une création d’entreprise.

L’aide du NACRE

L’opérateur d’accompagnement public Nacre, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignation, réserve ses prêts à taux 0 % aux demandeurs d’emploi et aux bénéficiaires des minima sociaux. Ce dispositif offre au créateur la possibilité de disposer et de profiter d’une assistance technique dans le montage financier du dossier puis d’obtenir un financement sous forme de prêt à taux zéro d’une durée maximale de 5 ans. À noter que ce prêt est octroyé uniquement aux créateurs ayant obtenu un prêt bancaire.

L’aide à la reprise et à la création d’entreprise (Arce)

Initiative solidaire et véritable coup de pouce, l’aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE) versée par Pôle emploi permet d’obtenir le versement de l’ensemble des allocations chômage sous la forme d’un capital. Le montant ainsi débloqué se fera en fonction de la situation du demandeur d’emploi au moment de sa demande.

L’Adie

L’Adie, c’est l’Association pour le droit à l’initiative économique. Elle est éligible exclusivement aux porteurs de projet qui n’ont pas accès au crédit bancaire (chômeurs, salariés précaires, etc.). Le plan de financement de l’Adie peut s’étendre jusqu’à 10 000 euros. Cette aide est constituée pour une part d’un microcrédit s’ajoutant le cas échéant par un prêt d’honneur et un prêt de matériel.

Initiative France

Cette organisation, qui rassemble près de 230 associations locales, se donne pour rôle de promouvoir la création d’entreprise. Son assistance repose en grande partie sur un accompagnement du porteur de projet auquel s’ajoute un prêt d’honneur à taux 0% sans garantie personnelle. Si la création en franchise est éligible à ce type de dispositif, elle n’est pas, pour autant, prioritaire.

« Monte ta franchise »

On peut citer également l’accompagnement du dispositif « Monte Ta Franchise » : investisseur à vocation solidaire, qui permet aux entrepreneurs en défaut d’apport personnel de se lancer en franchise dans les territoires urbains prioritaires.

Le prêt à la création d’entreprise (PCE)

Le PCE permet de financer une première installation sans caution personnelle pour l‘ensemble des entreprises en phase de création et quel que soit leur secteur d’activité.

Les concours d’initiative privée

Des fondations, ainsi que des structures privées proposent régulièrement des concours nationaux ou régionaux pour aider de manière financière la création de nouveaux projets innovants.

Cette liste d’aides est bien entendue non-exhaustive. De même, nous n’avons pas fait mention des différents crédits d’impôt.
Lire aussi : La franchise participative : définition, avantages et inconvénients !
Mais, qu’importe leur forme, les aides publiques ou privées à destination des créateurs d’entreprise (franchisés ou non) renforcent le sentiment de confiance de l’entrepreneur. Elles contribuent également à la sécurité financière au lancement de l’activité. Néanmoins, la future santé financière de votre société ou de votre franchise ne peut reposer exclusivement sur ces dispositifs d’aide. Ces aides financières sont là pour vous donner l’envie d’entreprendre, AC Franchise, votre partenaire, est là pour que vous trouviez la bonne franchise.

Start typing and press Enter to search

negocier
Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.