In Mot d'expert, Presse

Source : AC Franchise

question

Il est possible d’organiser l’activité commerciale et les réseaux de points de vente de différentes manières. Aujourd’hui, on distingue 3 formes de commerce principales : le commerce intégré ou succursaliste, le commerce indépendant « isolé » ainsi que le commerce indépendant organisé (tel que le Commerce Coopératif et Associé).



Le Commerce Coopératif et Associé : Définition

Sur un marché marqué par une concurrence de plus en rude et des consommateurs de plus en plus exigeants, de multiples formes de commerces en réseaux ont vu le jour dans le but d’accompagner les commerçants isolés.

Le Commerce Coopératif et Associé fait partie de ces formes. Il est constitué, organisé et contrôle par des commerçants indépendants, propriétaires des points de vente, qui ont fait le choix de se rassembler sous une enseigne commune, et ce dans le but de mutualiser leurs moyens et de développer des politiques communes: achat, enseigne, opérations commerciales, services…

Chaque nouveau commerçant qui adhère au réseau devient par la même occasion actionnaire du groupement. Tout en restant entrepreneur indépendant, ce commerçant dispose d’un droit de vote, par lequel il devient codécideur de la stratégie d’enseigne et des règles et fonctionnement du réseau.

Les 3 formes de commerce principales

Le commerce intégré ou succursaliste est une forme de commerce qui se compose de réseaux de points de vente contrôlés par un groupe familial, des investisseurs ou encore divers actionnaires. Les points de vente, qui appartiennent directement à la maison mère, sont des filiales ou bien des succursales et sont dirigées le plus souvent par des salariés du groupe.

Le commerce indépendant « isolé » est un commerce détenu par un commerçant indépendant qui ne fait partie d’aucun groupement ni réseau. Assez souvent, ces magasins ne portent pas d’enseigne. Toutefois, on peut considérer qu’un commerçant qui crée un 2ème point de vente, développe de facto un « mini-réseau » succursaliste.

Le commerce indépendant organisé est une forme de commerce qui emprunte la force de l’entrepreneuriat indépendant et les effets de puissance des groupes intégrés.
On distingue 2 formes principales de commerce indépendant organisé:

  • La franchise : ce modèle a vu le jour dans les années 30 et s’est largement développé à partir des années 70. La franchise est un contrat qui associe une entreprise propriétaire d’une marque ou d’une enseigne, le franchiseur, à un ou plusieurs commerçants ou entreprises indépendants, les franchisés. Le principe est la réitération d’une réussite commerciale. Le secteur s’est fortement développé depuis pour compter, en 2019, un total de 2049 réseaux de franchise pour 78 218 points de vente en franchise.
  • Le Commerce Associé : le commerce associé, généralement géré sous forme de coopérative, est un système qui fonctionne autour d’une centrale d’achat, le but étant de mutualiser les moyens et les savoir-faire.
  • Les autres formes d’organisation : il existe également d’autres types d’organisation de réseaux qui sont, dans la plupart des cas, des variantes de ces 2 formes majeures: chaînes volontaires, concessions, commissions-affiliations, licences de marque…

Start typing and press Enter to search

Please accept statistics cookies to watch this video.