In Partenaires, Presse

Source : AC Franchise

Un bon franchisé est, comme tout chef d’entreprise, une personne passionnée par son métier ! Enthousiaste, il doit bien évidemment cumuler de nombreuses compétences notamment en matière de gestion, de ressources humaines, de communication, etc, sans s’écarter du concept de son réseau.

Le management est clairement au cœur des qualités du franchisé, mais pas seulement ! En effet, un bon franchisé doit cumuler à la fois des qualités entrepreneuriales mais aussi des qualités humaines. A ces qualités s’ajoutent des compétences entrepreneuriales et des compétences métier.

Des qualités entrepreneuriales et humaines

Un bon franchisé doit être entreprenant. Il doit avoir l’esprit d’initiative pour trouver des solutions au quotidien sans toutefois s’écarter des préceptes posés par le concept de son réseau.
Déterminé à réussir, il doit être enthousiaste et motivé, et ce chaque jour, sans relâche. Il ne doit pas avoir peur de multiplier les heures de travail pour que son affaire tourne rond. Courageux, il doit assumer ses responsabilités quoi qu’il en coûte, même si cela doit peser sur sa vie personnelle. Résistant et tenace, le franchisé doit toutefois connaître ses limites.

Tenace face à l’adversité, il doit savoir s’entourer des bonnes personnes, et donc savoir déléguer les tâches courantes pour se concentrer sur la gestion de son entreprise.

Doté d’un esprit synthétique, il doit savoir concentrer son attention sur l’essentiel, sans se laisser déborder ou influencer par ses sentiments. Un bon franchisé est le pilier de son entreprise. C’est sur ses épaules que repose son entreprise. Et s’il donne l’impulsion pour aller de l’avant, son rôle est plus celui d’un chef d’orchestre. Il doit ainsi toujours rester positif et prendre l’habitude de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Rigoureux dans sa gestion, il doit également être un « meneur » pour ses salariés avec suffisamment de charisme pour se faire respecter. La communication en interne et en externe fait le reste.

Vis-à-vis de ses clients aussi, le franchisé est responsable de la qualité des produits et services proposés. Il doit ainsi rester constamment à l’écoute des plaintes et doléances de ses clients. Idéalement, le franchisé est une personne connue et respectée sur son territoire, bien insérée dans le tissu économique local.

Dans son réseau, le franchisé doit impérativement faire corps avec le concept. L’application « à la lettre » du concept s’impose pour garantir l’homogénéité du réseau. Le franchisé est également force de proposition. Confronté au quotidien aux demandes du terrain, il doit être capable de faire remonter l’information utile au siège. Par ailleurs, le franchisé doit toujours garder à l’esprit qu’il fait partie d’un tout. En cas de difficulté, il ne doit pas hésiter à demander du soutien à son franchiseur et aux autres membres du réseau. En franchise, tout le monde doit se serrer les coudes. Chacun doit être bienveillant avec les autres franchisés.

Des compétences entrepreneuriales et métier

Si dans de nombreux cas rejoindre un réseau de franchise n’impose pas forcément de justifier d’une expérience préalable dans le secteur d’activité, une appétence particulière pour le métier et son environnement est nécessaire. C’est justement là que le modèle de la franchise se distingue de la création solo. En effet, en franchise, la formation initiale plus ou moins poussée proposée par le réseau est là pour faciliter les reconversions. Et de nombreux réseaux ajoutent des formations continues tout au long du contrat de franchise ! Bien entouré par son franchiseur et ses équipes, mais aussi par les autres franchisés du réseau, l’intégration des nouvelles recrues est facilitée.

Bien évidemment, une expérience significative en tant que salarié dans la branche d’activité choisie est un plus.
Ceci étant, de nombreux recrutements de franchisés se font sur la base d’une expérience de management avérée ou encore un vrai sens commercial, un bon relationnel, une envie de travailler en équipe. La motivation et la disponibilité sont clairement des qualités recherchées par les franchiseurs. Et si le profil présente quelques lacunes dans tel ou tel domaine, des formations spécifiques peuvent être suivies par le candidat via son réseau ou en dehors. Il est à noter de toute façon, comme dans toute entreprise, que le patron franchisé n’a pas à maîtriser toutes les subtilités dans chaque domaine. Il suffit qu’il s’entoure des bonnes compétences pour aller de l’avant (salariés, conseillers spécialistes freelance, experts comptables, etc). Tous les réseaux multiplient également les services d’assistance en communication, marketing, informatique, juridique, etc, pour soutenir leurs franchisés à toutes les étapes de leurs contrats.

Start typing and press Enter to search

negocier