Créée en 1985 en Vendée, La Mie Câline, qui revendique plus de 200 unités au total et 42 millions de clients l’an passé, a vu son chiffre d’affaires progresser de 0,9 % en 2013, pour atteindre les 134 millions d’euros.
Et l’intérêt des futurs franchisés pour l’enseigne ne se dément pas. Tirant le bilan de Franchise Expo Paris, La Mie Câline indique y avoir rencontré près de 300 candidats. Tous les porteurs de projet abouti ont été recontactés et ont été conviés à participer à une des six réunions d’information organisées prochainement par l’enseigne en région. Une centaine de personnes sont ainsi attendues à Saint-Jean-de-Monts, Paris, Lille, Lyon, Strasbourg, Toulouse et Aix-en-Provence. Selon Claire Regent-Zuliani, responsable du recrutement des franchisés « beaucoup de projets concernent l’Ouest et le Sud de la France, ainsi que les grandes agglomérations ».  Comme en 2013, une trentaine de nouveaux partenaires devraient rejoindre la chaîne en 2014.

« Etant donné  l’ancienneté de notre réseau, explique David Giraudeau, directeur général de La Mie Câline, nous connaissons un turn-over ‘naturel’ de 10 % par an, avec des partenaires qui partent en retraite, d’autres qui arrivent à la fin de leur contrat et veulent se lancer dans une autre activité, etc. La plupart des nouveaux franchisés reprennent des boutiques et notre expansion nette est évidemment moins forte qu’au cours de la décennie précédente.

L’enseigne de terminal de cuisson se développe également sur d’autres fronts que celui des magasins « classiques ». Un nouveau point de vente autoroutier a ainsi ouvert ses portes mi-mars en Savoie sur l’aire d’Arclusaz. Et un sixième magasin autoroutier est attendu en mai à Val Gelon (toujours sur l’A 43).

Autre axe de développement : la concrétisation de l’accord passé avec le groupe Sighor afin de s’implanter dans les gares. Une première La Mie Câline devrait ainsi être inaugurée, fin 2014, en gare de Rouen. Enfin après des premières expériences de développement à international (en Belgique, d’où elle s’est retirée, et en Espagne), qui lui a fait toucher du doigt la difficulté de trouver les bons partenaires master franchisés, la direction du réseau a entamé une réflexion sur d’autres formules d’exportation. C’est ainsi le cas à l’Ile Maurice, où elle vient de se  lancer en co-branding (Tamam – La Mie Câline).

Source : http://www.franchise-magazine.com/actualite/breves/la-mie-caline-va-entrer-en-gare-8287.html

 

Start typing and press Enter to search