In Actualité, Clients

Publié le 13 novembre 2014, par Philippe Beaulieu sur http://www.franchise-magazine.com

La franchise La Mie Câline va proposer, d’ici la fin de l’année, à ses salariés de participer à son capital

LA MIE CÂLINEEnvisagée depuis plusieurs années, la décision d’ouvrir le capital de Monts Fournil, franchiseur et fabricant du réseau franchisé de 220 magasins La Mie Câline, à ses salariés vient d’être décidée. Depuis plusieurs années la SAS Monts Fournil est détenue par ses dirigeants et par un groupe d’investisseurs extérieurs (IPO, BNP Développement et  Océan Participations) qui ont apporté un total de 13 millions d’euros.

Cet apport en capital a permis de contribuer à l’expansion de l’entreprise : création d’une « plate-forme verte » de 3 000 m² implantée aux côtés du site de production vendéen ; lancement, fin 2011, du nouveau concept de magasin baptisé « Atelier pains et restauration », etc.

L’opération envisagée aujourd’hui est d’un autre ordre. Il ne s’agit pas de donner à l’entreprise de nouveaux moyens de se développer mais d’offrir à ses collaborateurs qui le souhaitent un sens supplémentaire à leur travail. « Nous considérons que la société appartient aux actifs qui y travaillent, a confié André Barreteau, président-fondateur de Monts Fournil à notre confrère Ouest-France. Avec ma femme, Michelle, ainsi que nos enfants, nous souhaitons la poursuite sereine et pérenne de l’entreprise« .

Concrètement, le projet consiste à permettre aux salariés d’acquérir des parts du capital de l’entreprise au travers d’une nouvelle société dédiée à cet objectif. À condition d’avoir un an d’ancienneté et de s’engager à ne pas revendre avant six ans, les salariés du groupe pourront, en décembre, acquérir des parts de la SAS Monts Fournil pour un montant minimum de 1 000 euros.

Start typing and press Enter to search