In Clients

Le nouveau dirigeant poursuit le plan de redressement, avec une introduction en Bourse en ligne de mire.

Philippe Germond veut poursuivre la transformation d’ Europcar et l ‘ ouvrir à d ‘autres services de mobilité . Dans un entretien aux
« Echos », le nouveau directeur général du leader de la location de voitures en Europe , arrivé début octobre de la présidence du PMU , affirme son optimisme dans la croissance du secteur , et livre quelques éléments sur sa future stratégie.

Selon Philippe Germond, « le marché de la location de voitures a de très beaux jours devant lui» , porté par la tendance grandissante , dans les zones urbaines , à préférer l’ usage de la voiture à la propriété. Un phénomène amplifié par les décisions des pouvoirs publics dans une ville comme Paris , et dont Europcar est bien placé pour profiter, estime le dirigeant : « Nous avons un nombre d ‘ agences en centre-ville plus important que nos concurrents , ce qui permet une plus grande proximité avec la clientèle urbaine . Nous allons d ‘ ailleurs ouvrir de nouvelles agences cette année à Paris . »

Europcar sera à même de profiter de ce marché porteur , affirme Philippe Germond, en s’ appuyant sur les résultats 2014. publiés hier
soir. A 1,97 milliard d’euros , le chiffre d ‘ affaires est notamment reparti à la hausse (+3,4 %), une croissance qui s’ est accélérée en cours             d ‘année pour atteindre 7,1% au quatrième trimestre . La marge opérationnelle est, elle , en hausse de 2,5 points , à 10,8 %, grâce aux actions menées dans le cadre du plan de redressement lancé en 2012. « et notamment un tès gros travail sur l’optimisation de la gestion de la flotte  » souligne Philippe Germond . Le plan de transformation est un succès mais il n’ est pas encore achevé. Nous sommes à mi-chemin. La société affiche néanmoins une perte nette de 112 millionsd ‘euros dus à des éléments non récurrents », selon le communiqué du groupe, comme les coûts de restructuration liés au regroupement de certains services support au Portugal (ce qui implique de supprimer des postes ailleurs) ou encore des « provisions […] liées à des litiges en cours» . Sans ces éléments , le résultat aurait été de 25 millions, indique le communiqué. Ces provisions préparent sans doute le terrain à l ‘introduction en Bourse , qu’ Eurazeo , la société d ‘investissement qui possède 87% d ‘ Europcar , vise pour le premier semestre 2015. Philippe Germond se refuse à évoquer un calendrier précis mais indique toutefois qu’ « une introduction en Bourse peut avoir vocation à fournir des ressources additionnelles pour se diversifier , même si le cash-flow positif nous donne déjà des moyens d ‘ investir» .

Services de mobilité
A moyen terme , l’ambition du dirigeant est en effet de « créer autour du leader Europcar un écosystème de services de mobilité , dont la location de voitures sera le coeur ». Autopartage, location de voiture entre particuliers … Le marché de la mobilité courte distance foisonne d’ initiatives et de nouveaux usages. Philippe Germond entend se positionner sur ces nouveaux marchés , qui viendront renforcer le métier de
base d ‘Europcar. En témoigne la prise de contrôle en début d ‘année d ‘ Ubeeqo , une start-up spécialisée dans l’autopartage sur  le marché des entreprises, c’ est-à-dire l optimisation de la gestion de flottes . « Ubeeqo amène un outil innovant , et nous un important fichier client , explique Philippe Germond ( 46 % des clients d Europcar sont des professionnels. activités vont clairement renforcer l ‘une l ‘autre »,
sans risque de cannibalisation.

Source : Les Echos – 17 mars 2015 – N°21899 – L.S.

Start typing and press Enter to search