In Actualité, Clients

 

 

En partenariat avec Observia, le groupement de pharmaciens d’officine Giropharm veut renforcer son rôle d’acteur de santé publique et prouver sa valeur ajoutée dans l’observance du patient.

Annoncé fin 2013, le projet Giroprevent prend corps aujourd’hui. Ce « groupe d’investigations pour des recommandations d’observance et de prévention » en officine a été lancé par le groupement d’officines Giropharm en partenariat avec la société Observia, spécialisée dans la e-santé. L’état d’avancement a été présenté à la presse le 24 juin. Objectif : démontrer, par des études en vie réelle, la pertinence de l’intervention du pharmacien pour améliorer l’observance des patients et prévenir d’éventuelles complications et récidives.

Dans un contexte d’évolution du business model pharmaceutique, Jean-Christophe Lauzeral, directeur général opérationnel de Giropharm, pointe « une convergence d’intérêts » entre l’officine et les laboratoires éthiques. Le portefeuille de ces derniers se transforme, avec des produits à forte valeur ajoutée s’adressant à des populations restreintes, au prix élevé et dont le remboursement est assujetti à un « bon pilotage ».

« Ces laboratoires comme AbbVie, MSD ou encore Roche sont de nouveaux partenaires pour nous », se réjouit-il. Alors que les entreprises pharmaceutiques doivent désormais prouver la valeur de leurs produits en vie réelle, les pharmaciens espèrent de leur côté renforcer leur mission d’acteur de santé « en dehors du champ conventionnel ».

« De par sa proximité avec le patient, le pharmacien a un rôle clé à jouer dans l’accompagnement et l’observance, et serait légitime pour être partie prenante dans la conduite de ces études en vie réelle », estime Stéphanie Corre Le Bail, directrice du pôle santé, qualité et formation nouvellement mis en place par Giropharm. »

Source : http://www.pharmaceutiques.com

Pour en savoir plus : http://www.commerce-associe.fr/actualites-des-enseignes

 

Start typing and press Enter to search