laurent dubernais corp

Par Laurent Dubernais, Président d’AGT

Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Quels sont les alliés de l’entrepreneur en Franchise ? L’incontournable est le plan d’affaires. Comme son nom l’indique un peu, c’est le plan d’action du projet qui précise les grandes lignes de son développement, depuis l’idée jusqu’au modèle de rentabilité. C’est ainsi à la fois une feuille de route, permettant d’organiser le projet, de tester le réalisme des hypothèses, de simuler plusieurs scénario, de vérifier la faisabilité, surtout dans le cadre d’une recherche de financement.

Le plan d’affaires implique d’avoir une vision à trois ans ou à cinq ans de la situation financière de son entreprise, certes, un exercice périlleux ! Comme pour la construction d’une maison, pas de place à  l’improvisation mais plûtot à de solides fondations :

• Impossible de réaliser le plan d’affaires sans une bonne connaissance du marché. Les sources d’information sont multiples : lecture de la presse, veille, acquisition d’étude de marché…sans oublier les discussions avec les concurrents.
• Nécessité d’une  vision exhaustive des investissements nécessaires au départ : Eléments importants pour démarrer l’activité et assurer sa rentabilité.
• Un calcul précis du montant global des charges à prévoir pour atteindre l’objectif de chiffre d’affaires
• L’élaboration du budget, du chiffre d’affaires et du plan de trésorerie prévisionnels à travailler avec précision

Un plan de trésorerie mois par mois, le nerf de la guerre

Le premier étage de la fusée : la nécessité d’investir avant que l’activité ne démarre. La montée en puissance du chiffre d’affaires ne se fait que progressivement, alors que les coûts sont présents dès le démarrage.

Le second, quand la demande des clients augmente, ce sont d’abord les besoins de trésorerie qui soufflent violemment sur  l’entreprise (achats supplémentaires, recrutement…) ; besoins qui ne seront couverts qu’ultérieurement par les règlements des clients.

Par ailleurs, un plan B de sauvetage de la trésorerie doit être envisagé en cas d’imprévu.

La franchise n’est pas si démunie pour mener à bien l’exercice du plan d’affaires

Pas de secret, rédiger un plan d’affaires intégrant un plan de trésorerie, c’est plus facile à dire qu’à faire même pour les initiés à la gestion. AGT Retail, solution décisionnelle dédiée aux réseaux de commerce, intègre un module « Business plan ». Paramétrable selon le métier et les typologies d’investissements, la solution tient compte des différents formats de points de vente et permet de simuler les prévisions sur 3 à 5 ans pour les ouvertures, les agrandissements ou les transmissions.

La force de l’outil : le benchmarking ! En effet, il est possible de produire un dossier prévisionnel pour les banques faisant apparaître des comparatifs réseaux. Mais surtout le benchmarking avec d’autres points de vente du réseau ou concurrents apporte à l’entrepreneur un fort ancrage dans la réalité, ce qui évite à certains de tirer des plans sur la comète !

De plus, une fois le point de vente ouvert, il est possible de suivre le réalisé en comparaison des prévisions ce qui facilite la production, la fiabilité, et le suivi des dossiers d’ouverture.

Moralité…bien avisé l’entrepreneur qui s’arme d’un solide plan d’affaires.

Start typing and press Enter to search